« So long China 1982-2015 » Exposition de Patrick Zachmann à la Mep.

En se déplaçant dans ces salles, on peut éprouver un peu par procuration ce que probablement Patrick Zachmann a pu ressentir d’étrangeté radicale pour un occidental dans la Chine des années 1980. Le regard amusé et curieux posé sur lui l’est aussi un sur nous par ricochet.

Publicités

Après quelques semaines de pause, c’est avec plaisir que nous nous rendons à la Maison Européenne de la Photographie pour voir les travaux de deux photographes dont nous admirons et suivons le travail.

D’abord, l’exposition « So long China 1982-2015 » qui débute chronologiquement par un accrochage des photos réalisées en Chine au début des années 1980. Ces images en noir & blanc déjà publiées dans un précédent livre « W. Or The Eye Of A Long-Nose » occupent les deux premières salles de l’exposition.

En se déplaçant dans ces salles, on peut éprouver un peu par procuration ce que probablement Patrick Zachmann a pu ressentir d’étrangeté radicale pour un occidental dans la Chine des années 1980. Le regard amusé et curieux posé sur lui l’est aussi un peu sur nous par ricochet.

IMG_20160514_150856[1] Pékin 1982. Des chinois découvrent un « long nez » pour la première fois.

Depuis ses travaux fondateurs sur la communauté juive de la fin des années 1970,  le questionnement identitaire sur l’altérité traverse le regard du photographe. Les rapports complexes entre individu et communauté qui sont souvent des lieux de conflictualité sont au contraire chez Patrick Zachmann l’endroit d’une construction d’un regard.

Le je du photographe qui regarde, qui élabore une communauté en la donnant à voir, est à rebours, construit, travaillé par la communauté qui le regarde aussi. La surface de l’image est ainsi le lieu où se réalise la rencontre.

Cette altérité se parait parfois du mystère et de la beauté de l’inaccessible ou de l’interdit.

IMG_20160514_152112[1]

Canton province du Guangdong 1992. Femme à l’avant d’un taxi.

IMG_20160514_151333[1]

Kowloon City 1987. Enclave chinoise à Hong-Kong.

Dans les salles suivantes sont ensuite exposés divers autres travaux sur la Place Tian an men et d’autres moins connus comme les images réalisées en 2008 dans la province du Sichuan après le tremblement de terre.

IMG_20160514_151916[1]

A partir de là, les images exposées changent complètement d’objet. Désormais, le photographe pose un regard de photo reporter sur des évènements dramatiques comme ci-dessus ou simplement sur  la mutation humaine et urbanistique galopante qui affecte la Chine post-Deng Xia Ping.

Face à ces mutations qu’il tente de documenter, le photographe a recours à divers procédés simples, parfois même un peu simplistes.

Ainsi, sont exposés des diptyques encapsulant le passage du temps contenant des images de mêmes endroits à 14 ans d’intervalle. Les plus anciens sont en noir & blanc. Ce procédé pour efficace qu’il soit semble diluer la singularité du regard dans quelque chose d’objectif et un poil plus attendu.

IMG_20160514_153111[1]

Wenzhou province de Zhejiang 1991 et 2005.

De même, pour la suite de l’exposition, le procédé de monstration abolit toute singularité au profit d’une efficacité un brin tapageuse.

Les nuits chaudes de Macao sont montrées en couleurs chatoyantes.

Les images du mirage capitaliste qui agite la Chine en forme de trompe l’œil publicitaire sont dument documentées. De même, la question des travailleurs migrants et le problème démographique au prisme de la crise de l’enfant unique imposé par le régime le sont aussi.

IMG_20160514_153849[1]

Ainsi, en terminant le parcours de l’exposition, on regrette un peu la singularité des images exposées dans les premières salles.

Le lien vers le site de le Mep : http://www.mep-fr.org/evenement/patrick-zachmann-so-long-china/

A noter le très beau catalogue de l’exposition édité par Xavier Barral : http://exb.fr/fr/home/268-so-long-china-9782365110938.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s